Nos Actualités

Je fais un don

L’espace multisensoriel : une bulle de bien-être

04/06/2018



Depuis plus de 30 ans, la Fondation est sollicitée par les établissements hospitaliers pour accompagner des projets de réalisation de salles d’éveil.

Selon un concept mis au point aux Pays Bas, ces espaces multisensoriels ont pour but d’apporter du bien-être en favorisant la stimulation des cinq sens par la musique, les jeux de lumière, la vibration, les sensations tactiles et olfactives. Diverses techniques y contribuent, comme l’aromathérapie, les colonnes à bulles, les dalles tactiles, les sièges de relaxation…

Si cette approche originale et non médicamenteuse de la prise en charge du patient concernait à l’origine davantage les maladies comportementales, elle s’est développée auprès d’une population plus large et notamment les personnes âgées atteintes de maladies neurodégénératives ou non.

A Dieppe, au Centre de Jour Infanto-Juvénile Winnicot, Fabienne Rouby, Psychomotricienne nous fait part de son expérience. Sur un groupe d’enfants, âgés de 6 à 12 ans, atteints de pathologies différentes, à qui elle propose des séances hebdomadaires d’une durée de 20 à 50 minutes, elle note des réactions très variées : l’un s’est endormi pendant les massages, l’autre s’est couvert la tête pour mieux observer la colonne à bulles et a verbalisé des émotions très précises. Un autre s’est concentré sur les odeurs qui l’ont aidé à se détendre. Un autre encore a manifesté des angoisses d’hydrocution en posant des questions sur les lumières et les bulles… « Ce dispositif ne laisse jamais indifférent, nous dit cette professionnelle de santé ; il peut accompagner des moments de grande régression qui, dans le meilleur des cas, permettent aux enfants de restaurer quelque chose de leur histoire, en lien avec les premiers soins, le maternage, et contribue à développer ou consolider leur identité ».

A l’EHPAD La Fontaine, de Blanzat (63), l’espace multisensoriel est utilisé pour les résidents qui souffrent de troubles du comportement, de désorientation spacio-temporelle, d’angoisse, de stress ou qui ont subi des deuils. Les soignants préparent la personne à la séance et, en tenant compte de ses désirs, lui proposent le diffuseur d’arômes pour raviver ses souvenirs, le toucher-massage pour la détendre, des jeux tactiles à l’aide de textures différentes, les colonnes à bulles pour ses effets hypnotisants et la stimulation visuelle.

Que ce soit pour les enfants, les adolescents ou les personnes âgées, les bienfaits des espaces multisensoriels sont indéniables : la douleur est atténuée, les angoisses et l’agressivité diminuées et la relation soignant-soigné s’en trouve considérablement améliorée.

De nombreux établissements qui ne peuvent disposer d’un véritable espace optent pour un chariot, muni d’un équipement adéquat, qui se déplace de chambre en chambre.


En gériatrie, la Fondation a financé 254 projets : montant 1 378 000 euros

En pédiatrie et pour les adolescents, 141 projets ont été accompagnés à hauteur de 660 000 euros

Soit un total de 395 projets pour 2 038 000 euros.

 

Share on Facebook0Share on Google+0