Nos Actualités

Je fais un don

« Semons l’espoir »

06/03/2018



Dans le cadre de notre opération Pièces Jaunes 2018, nous nous sommes rendus à la Maison des familles de Franche-Comté à Besançon, située dans l’enceinte du CHRU Jean-Minjoz et présidée par Monsieur Pierre Dornier. Touchés par cette visite, nous avons voulu rendre hommage à une équipe particulièrement investie, à travers 4 personnalités différentes mais très complémentaires.

Qui est M. Pierre Dornier ?

Dès 1986, Pierre Dornier s’engage au sein de l’Association « Semons l’espoir » pour améliorer les conditions d’hospitalisation des enfants et adolescents, en relation avec le Professeur Emmanuel Plouvier, Chef du service d’hémato-oncologie pédiatrique du CHRU de Besançon. Il promet alors à sa fille Emilie, atteinte de leucémie, passionnée de montagne, qu’à l’âge de 15 ans, il l’emmènerait gravir le Mont-Blanc. En 1993, prêts à partir, ils décident de partager cette expérience avec d’autres enfants malades, mais aussi avec les parents, les équipes médicales et les fratries : les sommets de l’espoir étaient nés. Aujourd’hui Emilie n’est malheureusement plus là, mais pour les jeunes qui le peuvent, l’aventure continue chaque année avec, pour objectif, l’ascension d’un sommet symbolique, comme un dépassement de soi, un message d’espoir !

Qui sont Bertrand et Anthony ?

Souffrant d’un cancer, Bertrand participe aux sommets de l’espoir de 1996 à 2000, « l’année du Mont-Blanc ». Guéri, il est présent lors de chaque nouvelle ascension pour encourager les participants et échanger avec eux sur les expériences des uns et des autres. La maladie, c’est une page de sa vie que Bertrand ne veut pas refermer mais, au contraire, partager.

Quant à Anthony, victime d’une leucémie à l’âge de 3 ans, il a pris part pendant plusieurs années aux sommets de l’espoir, notamment en 2000 avec Bertrand. Il se découvre très vite une passion pour l’escalade et le ski de randonnée et améliore sa technique au point qu’il décide de se présenter à l’examen probatoire de guide qu’il réussit. Aujourd’hui, Anthony accompagne en professionnel et avec une grande fidélité, les cordées des sommets de l’espoir, très attaché à l’esprit de solidarité et de fraternité qui y règne.

Qui sont Julia et Sophie ?

Julia a été emportée l’an dernier à l’âge de 19 ans par un cancer des os qui avait entrainé l’amputation de sa jambe gauche. Elle était un modèle de courage et de joie de vivre. Pour l’amour de sa fille qui se plaisait tellement en haut des montagnes, Sophie, sa maman, s’est engagée au sein de l’Association. Elle œuvre auprès des jeunes qui mènent eux aussi un dur combat contre la maladie à travers les sommets de l’espoir. Julia lui a donné sa force pour poursuivre la voie qu’elle avait tracée.

Les sommets de l’espoir sont indissociables de la Maison des familles de Besançon. Ils constituent une formidable aventure humaine en perpétuant l’envie de se battre et d’aller toujours plus haut car au-delà de la maladie, il y a… la vie.

La Fondation, qui a soutenu l’association « Semons l’espoir » dès ses débuts, a subventionné la Maison des Familles de Franche-Comté à hauteur de 300 000 euros et 17 séjours à la montagne pour un montant s’élevant 147 405 euros.

Share on Facebook0Share on Google+0